en utilisant la puissance de l'amitié

Bien que les campeuses soient encouragées à parler la langue du jour afin de créer un environnement immersif, une “journée française” ne signifie pas que votre fille parlera français toute la journée! C’est ici que la magie du programme opère: dans le pouvoir des amitiés. Une campeuse francophone passera ses journées anglaises à apprendre du nouveau vocabulaire et de nouveaux concepts et, lors des journées françaises, mettra immédiatement ses nouvelles connaissances à l’ouvrage en aidant ses amies anglophones à comprendre ce qui se passe!

Approximativement 35% de nos campeuses sont complètement bilingues et peuvent toujours intercéder pour aider d'autres campeuses avec des traductions. À moins d'une urgence ou d'une situation ou la sécurité émotionnelle ou physique d'une campeuse est en danger, les monitrices ne traduisent pas pour les campeuses.

À travers la nécessité de trouver des solutions ou de traduire pour leurs nouvelles amies, les campeuses ont une motivation personnelle à développer leur deuxième langue. Les filles de Ouareau viennent de partout à travers le monde pour apprendre une deuxième (ou troisième!) langue, mais elles reviennent pour l'expérience complète du camp — l'apprentissage d'une langue devient secondaire à l'amour du camp en tant qu'environnement où on peut essayer de nouvelles activités, rencontrer de nouvelles amies et revenir année après année pour "vivre la langue" aux côtés de ses pairs.

Notre but, et ce que nos campeuses font l'expérience de, est le plaisir d'apprendre propulsé par une motivation intrinsèque, et non par une pression externe. C'est d'apprendre pour le simple fait de grandir!

 

Ce que nos campeuses ont à dire...

"Tu développe une relation avec [les autres filles], tu VEUX apprendre leur langue, et elles aussi veulent apprendre ta langue... Au camp, tout le monde est là pour que tu apprennes, l'ambiance est vraiment fantastique... Tout le monde veut t'aider, tout le monde veut t'expliquer."
          — Zoé T, campeuse depuis 9 années

"[Les filles de mon groupe] ne faisaient pas juste traduire, elles m'expliquaient ce que ça voulait dire."
          — Marie J, campeuse depuis 9 années

"Après [mes] années au camp, je parle anglais et j'ai beaucoup d'amies."
         — Sophie P, campeuse depuis 7 années