Gabrielle Raill — Directrice

Première année au camp?

1994: J'avais 11 ans et c'était la première année où le camp avait des douches!

À quoi as-tu le plus hâte au camp cet été?

Ça sonne peut-être typique mais, en toute honnêteté: les campeuses, les monitrices, et plonger dans le lac!

Quelque chose que tu aimes ces temps-ci?

La sérigraphie... j'en rêve même parfois la nuit!

Être une monitrice. Commentaires?

Un automne, après avoir été monitrice à Ouareau, j'attendais en ligne avec une amie du camp et quelqu'un coupa la ligne devant nous. Je me rappelle avoir pensé "Woh! Ne sais-tu pas qui je suis; tout ce que j'ai accomplis dans les derniers mois!". Nous lui avons poliment demandé de retourner à la fin de la file. Ma confiance en moi avait tellement augmentée: je n'aurais JAMAIS eu le courage de faire cela avant de travailler au camp. Je me rappelle aussi lorsque mes campeuses avaient organisé une fête de "C'est pas ta fête" pendant notre nettoyage de cabine! Meilleur nettoyage de cabine au monde! (#vivelescampeuses)

Autres choses à ajouter?

Lorsque le printemps arrive, les campeuses, CITs et les monitrices ne peuvent s'empêcher de se préparer pour le camp! Certaines sont anxieuses, d'autres excitées, et la majorité un peu des deux... Une chose que je sais pour sûr est que pour moi, chaque été est unique, avec un soupçon de familiarité, et la magie du camp omniprésente...!

 

Cliquez ici pour rencontrez d'autres monitrices!